Outils pour des forêts vivantes

Search
Generic filters
Formation
Revue Forêt.Nature
Forêt.Mail
Bibliotheque

Forêt.Mail

Migrer oui, mais à quel coût ?

Les connectivités migratoires des oiseaux sont des phénomènes encore peu connus. Il s’agit des liens créés, entre les individus et les populations, à l’issue des mouvements migratoires (choix des sites d’hivernation, choix des routes migratoires…). Pour tenter d’approfondir cette thématique, des chercheurs ont créé un simulateur (ORSIM) de migrations basé sur l’économie d’énergie nécessaire pour les déplacements des oiseaux migrateurs tout en prenant en considération les concurrences intraspécifiques pour l’acquisition des ressources énergétiques.

D’autres recherches avaient déjà permis de mettre en évidence l’importance de l’efficacité énergétique à une échelle interspécifique mais celle-ci montre son poids à l’échelle intraspécifique puisque ce simulateur est capable de reproduire assez fidèlement les résultats empiriques de migrations malgré le peu de variables qu’il prend en compte. De nombreuses améliorations (héritage génétique et culturel, modification des climats, vent, routes complexes,…) doivent être apportées au simulateur pour coller encore mieux avec la complexité de la réalité. Quoiqu’il arrive, ces résultats permettent de mieux orienter les futurs travaux visant à comprendre les phénomènes migratoires des oiseaux tout en laissant la porte ouverte à l’étude d’autres espèces.

Ne ratez aucun numéro du Forêt.Mail, abonnez-vous gratuitement