Outils pour des forêts vivantes

Search
Generic filters
Formation
Revue Forêt.Nature
Forêt.Mail
Bibliotheque

Forêt.Mail

Comment la sécheresse influence la teneur en carbone organique du sol

Le réchauffement climatique augmente fortement le stress hydrique sur la planète. Mais quel est l’effet de la sécheresse sur la séquestration de carbone organique dans le sol ? La présente étude porte sur l’effet des stress hydriques et du manque d’eau sur les processus biologiques et le stockage de carbone organique dans le sol. Réalisée dans une trentaine de chênaies hongroises du bassin des Carpathes, l’étude a analysé plusieurs paramètres pour comprendre ces impacts.

Dans les forêts les plus sèches, les résultats montrent une activité biologique bien plus basse et des concentrations en carbone organique du sol jusqu’à deux fois plus élevées dans les 30 premiers centimètres du sol. Pourtant, la production de litière est bien plus importante (+37 %) dans les forêts plus humides. Cela montre notamment l’impact des épisodes de sécheresse sur les processus de dégradation et donc, d’accumulation de carbone organique du sol.

En conclusion, un climat plus sec pourrait augmenter le stockage de carbone organique du sol dans les forêts feuillues d’Europe centrale et ce, même si la production de litière diminue.

Ne ratez aucun numéro du Forêt.Mail, abonnez-vous gratuitement