Outils pour des forêts vivantes

Search
Generic filters
Formation
Revue Forêt.Nature
Forêt.Mail
Bibliotheque

Forêt.Mail

Les plantations de sapin de Noël : beaucoup de si pour un « bien » ?

Une étude menée en Ardenne occidentale s’interroge : « la conversion de prairies intensives en plantations de sapins de Noël modifie-t-elle les communautés d’oiseaux ? ». Les réponses à cette question sont nuancées : cela dépend de la quantité de haies présentes aux alentours des plantations de sapins de Noël (PSN) et des pesticides qui y sont administrés.
Ainsi, si la densité en haies est faible, l’apparition d’une PSN augmente localement le nombre d’oiseaux et d’individus, alors qu’en présence d’au moins 70 m de haies par hectare, la PSN n’enrichit plus la communauté d’oiseaux. Le fait que les PSN puissent bénéficier à certaines populations vient du fait qu’elles augmentent l’hétérogénéité structurelle dans des zones agricoles où les haies ont fortement disparu.
La gestion des adventices dans les PSN est également importante pour assurer la pérennité des populations d’oiseaux. En effet, si elles sont systématiquement éliminées, les oiseaux seront contraints d’abandonner la plantation pour chercher leur nourriture ailleurs.
En conclusion, les PSN augmenteront favorablement l’hétérogénéité des paysages si :
L’étude se poursuit actuellement, afin d’étudier l’impact de ces plantations sur le succès reproducteur de certaines espèces.
Gailly R. (2017) Noël pour tous : la conversion de prairies intensives en plantations de sapins de Noël modifie-t-elle les communautés d’oiseaux ? Blog Aves, 14/12/17.

Ne ratez aucun numéro du Forêt.Mail, abonnez-vous gratuitement